Portrait d'artiste

Jean-Sébastien Perron BSc, MA

Jean-Sébastien Perron est un artiste connu principalement pour ses photographies de paysages. Titulaire d'une maîtrise en archéologie avec une spécialisation en photographie, sa formation a orienté et enrichi ses recherches et ses travaux.

Il a rédigé un manuel sur la photo numérique en archéologie, enseigné la photographie à l'Université Laval et dans des cégeps de Québec, contribué au projet IREPI et avec le CELAT de l'Université Laval comme photographe. De plus, il a fondé en 1998 sa propre entreprise, les Studios Drakkar, qui se spécialise dans la photographie artistique et patrimoniale. Il a aussi collaboré à des journaux et magazines avec des reportages photographiques sur l'histoire, l'ethnologie et l'archéologie.

Afficher plus Afficher moins

Le photographe a mérité plusieurs bourses et récompenses académiques, y compris un voyage d’études à l’Université de Bradford, en Angleterre. La chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia a également retenu ses services comme consultant.

Parallèlement à ses activités professionnelles, le photographe a entrepris une production artistique inspirée notamment par ses séjours dans les parcs nationaux du Québec et ses voyages à l'étranger.

Il a reçu une subvention du Centre local de développement de Québec pour ses travaux de recherche et de création. Ceux-ci reflètent et questionnent notre relation au paysage en s’intéressant plus particulièrement à notre perception du temps, de la réalité et de l’espace.

Jean-Sébastien Perron est un photographe passionné par son art, qu’il conçoit à la fois comme une création d’illusions, et une quête perpétuelle de la nouveauté.

Image

« Le photographe doit défier les conventions et chercher à éveiller les consciences. L'appareil est son outil. La culture est son art. »

— Jean-Sébastien Perron

Maîtrise en archéologie (MA) spécialisation en photographie
Université Laval, 2006

Diplôme en archéologie
Université Laval, 2004

Baccalauréat (BSc)
Université Laval, 1996

Journalisme scientifique
Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia, 2006

Photographie en archéologie
Centre de conservation du Québec,
sous la supervision de Michel Élie, photographe, 2004

Bourse de voyage
University of Bradford (Angleterre) – Smithsonian Institution, Washington, 2005

Bourse d'excellence en recherche
Centre de recherches Cultures – Arts – Sociétés, Université Laval, 2003–2005

Subvention — Lancement d’une entreprise

Réalisation de photo reportages.
Centre local de développement de Québec, 2001–2002

Bourse Jeune Promoteur
Édition d’un livre à caractère culturel et touristique. Ministère de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie, 1997

Corps à corps avec le patrimoine culturel immatériel
Photographies des panneaux d’exposition — Métiers et savoir-faire traditionnels. Maison historique Chevalier (Québec). Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, 2009

Jardins éphémères
Exposition de photographies illustrant les onze jardins-installations. Espace 400e. Société du 400e anniversaire de Québec, 2008

Exposition interuniversitaire de photographie
Exposition itinérante dans les universités du Québec, 2001

Ressourcement, voyage et production photographique
Exploration d’une variété d’écosystèmes, pour découvrir de nouveaux points de vue et développer un langage visuel, 2008–2020

Açores (São Miguel et Santa Maria), Madère, Porto Rico (Culebra), Écosse (Hébrides intérieures), Mexique, Pérou (Cuzco et Arequipa), Allemagne (Hesse), France (Alsace), Italie (Toscane)

Séjours dans les parcs nationaux
Commandes photographiques pour la Société des établissements de plein air du Québec, 2001–2008

Anticosti, Bic, Fjord-du-Saguenay, Frontenac, Oka, Pointe-Taillon, Îles-de-Boucherville, Jacques-Cartier, Mont-Mégantic, Yamaska, Mont-Orford, Mont-Saint-Bruno, Monts-Valin, Plaisance

La photographie d’œuvres d’art
Culture Mauricie, 2021
Culture Lanaudière, 2019

ARV-V018 | Initiation à la photographie numérique

Université Laval, 2009–2020

ARV-V032 | La photo créative avec téléphone intelligent
Université Laval, 2018–2020

Photographie appliquée aux arts de la scène
Culture Lanaudière, 2019

Photographie appliquée en art visuel
Musée du Bas-Saint-Laurent, 2018

Photoshop pour le photographe
Cégep Garneau, 2008–2010

Photographie appliquée en patrimoine
Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, 2009

Photojournalisme — Techniques fondamentales
Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau, 2008

Photojournalisme — La fonction de la
photographie dans les magazines grand public

Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia, 2006

La photographie numérique en archéologie
Manuel technique destiné aux archéologues. Université Laval, 2004

Guide Culture — Nature
Guide touristique sur les lieux culturels et naturels du Québec. Équinoxe, 1998

France et Allemagne — Authentiques marchés de Noël
Le Soleil, 2 décembre 2017, cahier V, pages 6-7

Les pionnières de Québec
Châtelaine, juillet 2008, pages 64-72

Une cité d'or nommée Québec
L’actualité, avril 2008, page 16

Île de Crète — Paradis grec
Le Soleil, 28 juin 2003, cahier F, pages 1-2

Teotihuacan — La cité des dieux
Le Soleil, 9 février 2002, cahier F, pages 1-2

Les villes oubliées du Mexique
Voir Montréal, 28 février 2002, cahier V, pages 14-15

La vallée sacrée des Incas
Femme Plus, janvier 2001, vol. 13, no 12, pages 60-63

Lac Sandoval — Une pirogue sur l’amazone
Géo Plein Air, février 2001, vol. 13, no 1, pages 30-31

Au pays du Dieu-Soleil
Le Soleil, 9 septembre 2000, cahier I, pages 1-2

« Je laisse avant tout mon œuvre ouverte à l’affectivité et l'imagination du spectateur. On découvre dans mes paysages de multiples significations. »

— Jean-Sébastien Perron

La photographie de Jean-Sébastien Perron est une exploration de la phénoménologie de notre perception de l’espace. La démarche poursuivie par l'artiste est de confondre le réel et l’imaginaire afin d’exposer l’ambiguïté de notre rapport au paysage. Tout aussi captivantes que surprenantes, ses images invitent à une réflexion intérieure et permettent de découvrir des émotions cachées dans notre subconscient.

À travers la réalité, le photographe essaie d’exprimer une vision personnelle et de traduire en images ce qu’il ressent, plutôt que de présenter les aspects aimables d’une nature invitant à la contemplation. Il ne cherche pas à orienter le regard, mais plutôt à créer un vaste canevas sur lequel notre imagination brode sa propre projection inconsciente. Il place ainsi le spectateur au centre de ses créations : il l’encourage à stimuler son attention, à désorienter ses perceptions et à réfléchir sur sa relation avec le paysage.

Afficher plus Afficher moins

Jean-Sébastien Perron affectionne particulièrement les scènes de solitude ou de silence et le contact avec une nature brute, intemporelle, propice à la rêverie. Ses images, dont la palette se réduit parfois à la monochromie, sont davantage assujetties à l’ambiance et à l’impression générale du paysage qu’au détail.

Le photographe est particulièrement sensible à la création d'atmosphères chez les artistes peintres, aux jeux d'ombre et de lumière qui varient au gré des heures et des saisons.

Ses principales influences proviennent notamment des maîtres hollandais du XVIIe siècle (surtout Jan van Goyen), du peintre impressionniste William Turner (1775-1851) et du paysagiste Isaac Ilitch Levitan (1860-1900) qui exprime sa mélancolie rêveuse en peignant la nature russe avec des tonalités subtiles.

Ainsi en résumé, la photographie de Jean-Sébastien Perron est un « état d’âme », un univers d’impressions, de sentiments dans lequel on s’abandonne irrésistiblement, en laissant libre cours à son imagination.

  • Jean-Sébastien Perron, Le dernier edelweiss, 2020, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.
    Le dernier edelweiss

    Jean-Sébastien Perron, Le dernier edelweiss, 2020, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.

  • Jean-Sébastien Perron, Dans le silence de la steppe, 2021, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.
    Dans le silence de la steppe

    Jean-Sébastien Perron, Dans le silence de la steppe, 2021, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.

  • Jean-Sébastien Perron, Coulées laviques, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.
    Coulées laviques

    Jean-Sébastien Perron, Coulées laviques, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.

  • Jean-Sébastien Perron, L'astéroïde B 612, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.
    L'astéroïde B 612

    Jean-Sébastien Perron, L'astéroïde B 612, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.

  • Jean-Sébastien Perron, Entre résilience et survivance, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.
    Entre résilience et survivance

    Jean-Sébastien Perron, Entre résilience et survivance, 2018, tirage photographique 1/10 sur papier d'art, 305 x 457 mm, Collection de l'artiste.

Contactez-nous

Fondés en 1998, les Studios Drakkar sont reconnus pour l'excellence de leurs photographies rivalisant d’audace et d’originalité.

La mission poursuivie par l’entreprise est de créer une photographie d’avant-garde, de produire et diffuser des tirages d'art d'œuvres photographiques, et ce, dans le souci constant de promouvoir la carrière de ses artistes.

Depuis près de 25 ans, les Studios Drakkar s'appliquent à soutenir et à enrichir un patrimoine visuel national, tout en respectant de rigoureux critères de qualité.


© Studios Drakkar 2022. Aucun droit de reproduction sans l’accord écrit de l’auteur | Mentions légales | Conditions d'utilisation